Le virus le plus mortel n’est pas le COVID-19 (par Margo Okazawa-Rey)

La panique et la peur croissantes qui entourent la pandémie de COVID-19 sont palpables à travers le spectre social. Le gouverneur de Californie a ordonné à l’ensemble de l’État de « rester chez vous » pour une durée indéterminée, ce qui signifie que nous ne pouvons quitter nos maisons que pour des activités essentielles. Oui, le virus n’est pas encore entièrement connu et maîtrisé; oui, l’incidence de l’infection augmente et ne peut être évaluée avec précision ; oui, ce virus provoque la mort. Et oui, nous devons continuer à nous laver les mains, à prendre d’autres précautions et à maintenir une distance physique .

Nous devons également pratiquer la solidarité sociale. Cela signifie de nous impliquer dans l’entraide, soutenir les travailleuses et travailleurs de la santé et trouver des moyens efficaces de soutenir les autres travailleuses et travailleurs, les familles en situation précaire et les petites entreprises qui risquent de ne pas survivre. En même temps, il faut que nous maintenions nos relations sociales, à nous voir virtuellement pour danser, écouter des concerts de musique et créer d’autres rassemblements créatifs, inspirants et curatifs, qui sont aussi divertissants.

Continuer la lecture de « Le virus le plus mortel n’est pas le COVID-19 (par Margo Okazawa-Rey) »